Connected Action for the Commons

Connected Action for the Commons

 

 

Nous faisons partie du réseau européen « Connected Action for the Commons* » (Action coordonnée pour les Communs) depuis sa création en 2014 par 6 opérateurs culturels européens de terrain.

Ces six opérateurs hautement connectés au niveau local, régional ou national agissent comme« têtes de réseaux ». Ils œuvrent pour la défense de l’art et de la culture dans la construction de l’Europe d’aujourd’hui et les processus démocratiques qui lui sont liés.

L’ European Cultural Foundation (ECF), une des plus anciennes fondations privées pour la culture en Europe, est à l’initiative de la création du réseau et soutient sa montée en compétences et en visibilité.

* Commons
On parle de Common ou «biens communs» chaque fois qu’une communauté de personnes est unie par le même désir de prendre soin d’une ressource collective ou d’en créer une et qu’elle s’auto-organise sur un mode participatif et démocratique pour la mettre au service de l’intérêt général. L’eau, l’air, les forêts ainsi que les océans et autres ressources naturelles; une langue, un paysage, un code source informatique, une œuvre ou un édifice passés dans le domaine public, tous peuvent être traités comme des biens communs et la liste n’est pas exhaustive. Source : Remix the Commons

Vision du programme

Le programme Connected Actions for the Commons souhaite promouvoir les nouvelles formes de coopération culturelle citoyennes qui émergent en Europe. Ces pratiques alternatives sont fondées sur la participation, le co-développement et la gestion démocratique des ressources. On les désigne sous le terme de « commoning ».

Le commoning est une aventure collective qui veut changer notre regard sur la société en proposant une alternative à la classique opposition entre état et économie de marché. Il repose sur la conviction que des sociétés plus égalitaires, pérennes et solidaires sont possibles.

A travers le réseau Connected Action for the Commons, nous défendons le rôle vital de la culture pour ces mouvements :  sa capacité à stimuler leur développement, le partage de nouvelles valeurs à travers la pratique culturelle… et bien sûr la création de biens culturels et immatériels qui sont ensuite partagés et affectent les aspects sociaux, économiques et environnementaux de la société.

Retrouvez toute l’actualité du réseau sur le blog Connected Action for the Commons

Objectifs du programme

 Le programme s’est fixé plusieurs objectifs :

  • Permettre aux membres de s’inscrire dans une démarche d’essaimage de leurs pratiques culturelles en changeant d’échelle (« scale-up »).
  • Permettre aux membres d’interroger leurs pratiques et méthodes en les confrontant à celles des autres et en les inscrivant dans un contexte international.
  • Formuler un plaidoyer pour sensibiliser les décideurs à la nécessité de reconnaitre le rôle de la culture pour la protection des Commons et de la soutenir par des politiques publiques.
  • Former une communauté ouverte d’acteurs culturels des Commons en Europe et dans les pays voisins.
  • Donner de la visibilité aux initiatives et acteurs des Commons.

Les initiatives du programme

A travers des manifestations comme l’Idea Camp et les productions intellectuelles qui en résultent, le réseau contribue à un échange d’idées entre acteurs euro-méditerranéens et au renforcement de la visibilité de la multitude des initiatives citoyens en cours et à venir.

Un site internet dédié au réseau a été mis en ligne en 2016. Il retrace les activités de ses membres et alimente la communauté des Commoners en informations sur les projets, initiatives et événements menés autour des Communs culturels.

Basée sur les pratiques culturelles des membres du réseau et de leurs partenaires, la fondation ECF édite régulièrement des documents qui permettent de faire du plaidoyer et de s’adresser aux décideurs politiques. 

Découvrez en particulier, le manifeste Build the City – Comment des personnes changent leur ville. Ce Manifeste présente 26 projets issus de partenariats entre opérateurs de la société civile et organismes publics basés sur les principes des Commons. Les exemples cités illustrent comment citoyens et représentants d’administrations publiques se partagent la conception et la gouvernance d’actions collectives ou de biens communs et en façonnent lagestion et le cadre juridique.

A l’occasion de l’European Commons Assembley, qui a eu lieu en Novembre 2016 au Parlement Européen, le réseau Connectes Action for the Commons a édité le statement « Culture and the Commons« , qui reclame une prise en compte de la culture comme perspective et contribution pratique aux communs des décideurs européens.

Notre approche du travail en réseau

Le réseau Connected Action for the Commons est constitué de :

 

  • Les Têtes de l’Art (Marseille/ France).
  • Culture 2 Commons (Zagreb / Croatie), une fédération de 3 opérateurs, Alliance Operation CityClubture NetworkRight to the City,militant pour la culture non conventionnelle et une politique culturelle qui prenne en compte les besoins de la scène indépendante en Croatie.
  • Platoniq- Goteo (Barcelone /Espagne), une plateforme de financement participatif.

  • KrytykaPolityczna (Varsovie / Pologne), un éditeur d’ouvrages et journal en ligne promouvant une culture progressive et politique.
  • Oberliht (Chisinau /Moldavie), un espace de réflexion et structure d’appui aux artistes travaillant dans l’espace public.
  • Subtopia (Stockholm / Suède), un ancien domaine agricole qui accueille des entreprises du secteur créatif.

La diversité de ses membres fait la richesse du réseau et de ses échanges. Les 6 opérateurs ont développé des compétences et de l’expertise dans des champs allant de l’accompagnement d’artistes à la mise en œuvre de campagnes publiques, en passant par le design d’outils numériques, l’investigation journalistique,la publication ou la production d’objets artistiques…

Au-delà de leur diversité, ces pratiques s’inscrivent dans des démarches collaboratives prononcées et un goût pour l’intérêt public. Certains opérateurs ont une approche plus militante, mettant en cause leurs systèmes politiques actuels, d’autres travaillent main dans la main avec les administrations publiques pour les sensibiliser aux enjeux et besoins actuels.

Retrouvez toute l’actualité du réseau sur le blog Connected Action for the Commons

Copyright ©2016 – Les Têtes de l’Art